2016 – my original soundtrack

Parce-que je cherche sans cesse des nouvelles choses à écouter, parce-que je reviens sans cesse sur certains albums, et parce-que j’aime la musique et parce-que j’aime encore plus la partager, j’ai voulu faire une sélection des albums qui ont composé la bande-son de mon 2016, pour moi, pour vous !

 

a0691948858_10We Lost The Sea – Departure Songs
Cet album de post-rock est de très loin mon préféré de 2016 pour beaucoup de raisons. Que ça soit pour la qualité des compos, ou pour l’histoire que chaque morceau raconte (parce-que oui, même sans chants et sans texte, les compositions peuvent raconter une histoire !) Departure Songs m’a pris au tripes.

‘Departure Songs’ is inspired by failed, yet epic and honourable journeys or events throughout history where people have done extraordinary things for the greater good of those around them, and the progress of the human race itself. Each song has it’s own story and is a soundtrack to that story. The songs are a celebration of lives lived and lost.

Je vous invite à aller écouter cet album ici et à lire chaque histoire raconté par les morceaux ici.

a3992533503_10

Totorro – Home Alone
Cet album a été une chouette surprise pour moi, il est plein de bonne humeur et de fun, ça s’écoute en boucle et de préférence sans modération !

Le dernier album du groupe intitulé Come To Mexico est tout aussi bon !

Oathbreaker – Rheia

Moon Tooth – Chromaparagon

Klone – Here Come The Sun

Dinosaur Jr. – I Bet On Sky

Opeth – Blackwater Park

Marcin Przybylowicz & Mikolai Stroinski – The Witcher 3: Wild Hunt

Jim Guthrie & JJ Ipsen – You, Me & The Gravity

Suffer Like G Did – BEOW

David Fenn – Titan Souls

Karnivool – Sound Awake

Bonne écoute 😉

De l’évolution de mon materiel de musique

Avec la fin de mon groupe l’an dernier je me suis retrouvé avec du matos de musique bien trop puissant et pas assez polyvalent sur les bras, je devais bien sûr régler ce soucis !

J’ai revendu mon cher Mesa Boogie Dual Rectifier et je ne pense pas le regretter… 100W, même avec un batteur qui frappe fort, c’est beaucoup trop, et c’est sans compter les réglages Mesa qui sont bien trop capricieux. Si je devais choisir un nouvel ampli pour jouer en groupe j’irai certainement vers du 40-50W, le Duchess de chez Victory Amplifiers me fais bien de l’oeil, par contre il est fait pour être utilisé avec des pédales d’effet, mais je vais revenir sur ce point plus tard !

N’ayant donc plus d’ampli pour jouer (et de toute façon pour jouer en appartement 100W c’est impossible) j’ai passé pas mal de temps sur des simu d’ampli sous Mac. Alors là c’est la foire, j’ai testé Amplitube, Guitar Rig 5, les VST LePou et PositiveGrid Bias Amp. C’est le dernier soft qui m’as vraiment le plus convaincu, les simu sont assez réalistes mais j’ai vraiment du mal à obtenir un son satisfaisant avec mes pédales (plus particulièrement les distos et les overdrives).

IMG_5963

J’ai donc acheté un petit ampli lampe de 5W type lunchbox : le Mooer Little Monster AC, clone du mythique AC30 de Vox. Niveau réglages c’est pas bien foufou, mais le son est là ! L’engin délivre un très beau clean et mange très bien les pédales, ce qui est peu surprenant de la part de Mooer (la marque est surtout connue pour ses pédales d’effet).

J’ai combiné cette tête avec un baffle Orange PPC112C black équipé d’un Celestion Vintage 30. Sans rentrer dans le détail, préférant le son du V30 j’ai porté mon choix sur ce baffle que je trouve sobre et élégant (si si, c’est super important !).

Pour le pedalboard, j’ai pour le moment la base vitale (wah, tuner, OD, disto, EQ, chorus, delay, reverb, looper), mais j’envisage toujours d’ajouter ou de changer quelques pédales (d’où l’éventuel choix du Duchess de chez Victory Amps).

Depuis la photo du dessus, j’ai ajouté la disto Triple Wreck de chez Wampler qui me permets d’aller aussi loin que mon Mesa pouvait le faire, par contre il faut être extrêmement précis au niveau des réglages de l’EQ pour pouvoir combiner bon clean et grosse disto.

IMG_5827

Au niveau des guitares, j’ai toujours ma fidèle LTD EC-1000 VB qui commence à se patiner avec les années. Cette guitare est vraiment toujours aussi chouette… à condition de rester du coté overdrive/disto : en même temps ça n’as rien d’étonnant, ces micros sont fait pour tailler du séquoias centenaire en Alaska !

Pour régler ce “petit soucis” je me suis offert une Fender Telecaster Thinline 72’… qui aurais cru que j’allais un jour acheter une Fender… et pourtant, le son est vraiment proche d’une Gibson Les Paul (si si !). Seule petite modif que je vais faire sur cette guitare : changer de plaque pour un pickguard noir. Cette guitare à le son que je cherchais et la jouabilité telecaster est vraiment surprenante !
Et je dois aussi avouer que c’est aussi un peu à cause de Rory Friers que j’ai choisi cette guitare… si vous ne connaissez pas ce type, allez écouter And So I Watch You From Afar, ça va changer votre vie !

Ne me reste plus qu’a trouver un groupe sur Lausanne !

From Man To Dust – 99

Le dernier EP de From Man To Dust est sortit il y a presque un mois et je me rends compte que je n’ai rien posté sur mon blog pour en parler…

3 ans après notre premier enregistrement, après quelques changements de line-up et mon installation derrière le micro, voilà notre dernier enregistrement : 99. On a tenté de le faire au mieux du mieux malgré le peu de moyens,et on a eu la chance de rencontrer des personnes qui ont pu nous pousser et extraire du bon en nous. Je parle particulièrement de Max de Misère Social Crew qui a été notre ingé son et notre coach qui as su l’ouvrir pour nous guider dans (ce qui je pense est) la bonne direction.

A lors voilà, vous pouvez aller vous faire l’oreille ici. L’EP (sans visuel pour le moment…) est en libre écoute, mais surtout en libre téléchargement, alors servez-vous et partagez !

IMG_3498